Antilles, Réunion, Guyanne : un faux gout de paradis


Les Antilles : ses plages, son rhum, ses émeutes…

Avez-vous vu, ceux que l’on a coutume de traiter de perfusés et de fainéants, se lever contre la gendarmerie et le reliquat des planteurs-exploiteurs, les consanguins béké.

Avez-vous senti la possible inversion des inspirations, quand les DOM inspireront la métropole. Par un effet « boomerang » les banlieues communiquent avec l’outre-mer et celle-ci finira peut-être par communiquer sa force à l’hexagone endormi.

Les plantations brulent et le maitre frémit, l’appropriation directe de produits vendus en supermarché parfois le triple de ce qu’il est déjà trop cher de payer ici, en France continentale, peut faire parfois penser à du pillage pur et simple, nous préférons cependant le terme « réparation ».

Le système néo-colonialiste et néo-féodal qui a court là-bas prouve que le statut de département n’est qu’un cache-misère et qu’enfin les esclaves osent s’en délester.

Publicités

About this entry