Les gays aussi votent à droite.


Bien que nos « socialistes » actuels aient rejetés le concept de révolution en politique, bien qu’ils soient plus au centre qu’à gauche, cette dernière est parfois abandonnée par certains « homos » pour la droite « décomplexée ».

Rien d’étonnant quand on sait que la portée originellement subversive de l’homosexualité masculine (et féminine, mais ce n’est pas le propos ici) est de plus en plus enfouie sous le conformisme des gens du Marais : homo-casaniers, homo-afterworkers, homo-mariage… Malgré la présence de lieux encore parfois insolites, insolents, tout ça est bien normatif.

Celui que l’on traitait ouvertement de « pédé » hier est devenu hyper-consommateur aujourd’hui, et de ce fait hyper-individualiste, et donc plus facilement perméable aux discours de l’UMP. Tout comme certains juifs ou certains arabo-berbères (entres autres cibles historiques d’une droite homophobe et xénophobe), traditionnellement plus enclins au progressisme qu’à la Réaction, les gays font de plus en plus confiance à celle-ci pour faire avancer le schmilblick républicain.

Triste impression. (ne valant évidemment pas une étude de fond)

Publicités

About this entry